Tremplin Entreprises 2012 : 30 lauréats étaient en concurrence pour quatre Grands Prix

Pour la 13ème édition du célèbre concours co-organisé par le Sénat et l’ESSEC, la qualité des projets et l’excellence des profils des lauréats ont séduit les investisseurs.

Grand Prix Logiciels et systèmes : Webshell remis par Julien Morel, ESSEC Ventures

Sur 238 candidatures au départ, seuls 30 projets ont été sélectionnés pour la 13ème édition de Tremplin Entreprises. Fallait-il y voir un signe de porte-bonheur ? Mehdi Medjaoui, venu concourir, ne se laisse pas démonter par la question et s’en tire avec une pirouette : « je ne suis pas superstitieux, car cela porte malheur ». Son entreprise Webshell a remporté le Grand Prix de la catégorie « Logiciels et Systèmes », remis par ESSEC Ventures. En plus du Trophée accompagné d’un chèque de 10 000 euros, cette victoire va apporter « une crédibilité supplémentaire, un label de plus dans notre recherche de fonds et dans l’écosystème français de l’investissement », explique le jeune homme.

Webshell, c’est l’API des APIs : « on permet aux développeurs de faire des applications webs et mobiles en quelques minutes au lieu de plusieurs jours de travail », résume Mehdi. À 26 ans, cet ingénieur INSA Lyon a osé venir en T-shirt au Sénat pour respecter l’état d’esprit des développeurs du produit, qui n’ont pu être présents. « Sans eux, tout ça n’existerait pas », rappelle-t-il. « Mon but est simplement de transformer ce qu’ils ont fait en société ». En effet, les co-fondateurs Thibaut Arnault (CEO) et Arnaud Richard (CTO), tous deux ingénieurs EPITA, ont inventé une plateforme qui permet de combiner les données qui proviennent des webservices, ce qui permet aux développeurs de créer des applications bien plus rapidement. La technologie brevetée de Webshell lève les obstacles technologiques qui empêchaient auparavant d’associer les webservices entre eux.

Un rendez-vous entrepreneurial incontournable

Grand Prix Internet et services : Leankr remis par Sébastien Devaux, Subventium

Le chiffre 13 n’a en tous cas pas influencé Pierre Roulph, 37 ans, en raison de sa « culture d’ingénieur, pragmatique et cartésienne ». Il se dit ravi des retours très positifs de la participation de sa toute jeune pousse, Leankr, lancée en avril 2012. En plus d’avoir décroché le Grand Prix de la catégorie « Internet et Services », Tremplin Entreprises lui a permis de voir « en une journée autant de Business Angels et de Venture Capitalists qu’on aurait pu en rencontrer en trois mois ».  Avec son associé Julien Perron (CTO), ils développent des services innovants pour le second écran (l’usage que l’on a d’Internet lorsqu’on regarde la télévision). Leur plateforme RedBox utilise les sous-titres d’une émission pour compléter automatiquement ce qui passe sur la chaîne. Par exemple, Woozon.tv affiche l’info people des personnes dont on parle à la TV. « Il suffit d’indiquer la chaîne que vous regardez et notre moteur de recherche vous pousse du contenu pertinent en temps réel » explique Pierre Roulph. Exactement le genre de technologie capable de modifier totalement les usages des consommateurs.

Il faut dire que Tremplin Entreprises constitue « un rendez-vous essentiel pour préparer l’économie de demain » selon les mots de Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, qui a ouvert la remise des prix. En effet, c’est l’occasion pour les start-ups de se faire connaître et de rencontrer des investisseurs. Pour ces derniers, Tremplin permet d’identifier précocement les entreprises émergentes dans des secteurs à croissance rapide. De plus, l’événement est soutenu par un réseau d’environ 25 partenaires prestigieux. La qualité des projets présentés chaque année lors de l’événement suscite effectivement l’attrait des fonds d’investissements et des business angels, puisque les dossiers des candidats ont préalablement été passés au crible par le comité de sélection composé de 60 experts du capital-risque, de l’entrepreneuriat et de l’innovation.

Quatre Grands Prix pour quatre catégories

Grand Prix Energies, matériaux et composants: Siltene remis par Laure Reinhart, Oséo

En plus des catégories « Logiciels et Systèmes » et « Internet et Services » déjà évoquées, Tremplin Entreprises récompense également les entreprises innovantes dans la catégorie « Énergies, Matériaux et Composants » et « Sciences de la Vie ». Pour la première, c’est Siltene qui a conquis les membres du jury, avec un procédé de traitement de surface des matériaux magnétiques qui permet de décupler les densités de stockage des disques durs et mémoires MRAM. Avec cette petite révolution dans le domaine du stockage numérique, Cyril Torre (CEO) et Dafiné Ravelosona (CTO), vont multiplier par dix les capacités de stockage tout en diminuant la consommation énergétique associée à la production ! À l’origine de cette trouvaille, deux profils de haut vol. Cyril Torre, 27 ans, est Docteur en sciences, HEC Challenge+ et expert en financement de l’innovation. Dafiné Ravelosona, 42 ans, est quant à lui directeur de recherche au CNRS et expert en matériaux magnétiques et spintroniques. Après avoir réalisé un premier prototype, actuellement en phase de test avec le client, ils recherchent 1 000 K€ pour industrialiser leur technologie et l’établir comme standard de production.

Première augmentation de capital ou seconde levée de fonds

En plus du gain en crédibilité et visibilité, un moteur primordial de participation au concours Tremplin Entreprises est celui de la recherche de capitaux. Les lauréats ont déclaré chercher entre 200 k€ et 5 M€. Deux tiers des lauréats se présentaient pour une première augmentation de capital et près d’un tiers pour une deuxième levée de fonds.

Grand Prix Sciences de la vie: Prestodiag remis par Cécile Tharaud, Inserm Transfert et Matthieu Coutet, Inserm Transfert Initiative

La start-up Prestodiag, Grand Prix en Sciences de la Vie, a par exemple levé 100 k€ en août 2012 et recherche à présent 2 M€ sur les 24 prochains mois, avec une première tranche de 500 k€ à très court terme. Ces fonds serviront à accélérer l’industrialisation de ses produits et commercialiser sa solution en France puis en Europe. En effet, l’entreprise veut fournir à l’industrie alimentaire un système permettant la détection rapide de bactéries pathogènes (type salmonelle ou E. coli) dans des matrices alimentaires complexes. « Pour le grand public, cela assure une meilleure maîtrise du risque sanitaire puisqu’on peut obtenir les résultats d’analyses microbiologiques beaucoup plus tôt dans le process et éviter que des produits contaminés ne se retrouvent sur le marché », précise Thibaut Mercey, co-fondateur de Prestodiag. Un prototype fonctionnel et plusieurs preuves de concepts sur matrices alimentaires ont déjà été réalisés.

Pour les investisseurs potentiels, la qualité des porteurs de projet présents à Tremplin Entreprises joue un rôle clé. Le parcours des membres des jeunes pousses est un point important des présentations, « car l’équipe est aussi importante que le produit », répète-t-on à l’envi. Ainsi, en ce qui concerne Prestodiag, Thibaut Mercey, (CEO), 34 ans, est passé par SupOptique avant un MBA à la London Business School. Il est déjà co-fondateur de deux start-ups revendues (MedTech). Félix Piat, également co-fondateur de Prestodiag et responsable microbiologie, est ingénieur AgroParis Tech en sciences des industries biologiques et alimentaires.

Malheureusement, il est impossible de résumer en un article la diversité et la qualité des 30 présentations qui se sont déroulées sur la journée.
Rendez-vous sur la page des lauréats 2012

Que sont-ils devenus ? Découvrez les portraits des lauréats des précédentes éditions.
Rendez-vous sur la page Actualité

 

Par Leïla Capiaux – ESSEC Business School